Land Art et la beauté des choses simples

Le Land Art est très souvent méconnu du grand public de part son côté éphémère et parfois difficilement compréhensible, par le discours de l'artiste ou par celui des amateurs d'Art "éclairés". Mais que l'on apprécie ou pas, le Land Art rappelle avant tout la beauté du Monde, les richesses devenues invisibles de la Nature par une sur-connection virtuelle de l'homme.

Ici des oeuvres de l'artiste Richard Shilling. Sans mots, sans explications pompeuses, je trouve que ces mises en valeur de la nature ne brillent non pas par une prouesse esthétique poussée mais justement par la simplicité. Il se tourne vers l'imaginaire de l'enfance qui s'émerveille des couleurs d'automne et des bricolages de brindilles et de feuilles ramassées au gré de leurs textures, de leurs couleurs, de leurs formes.

jeu de transparence des feuillages

Qui n'a pas joué avec des cailloux pour délimités une zone, symbolisé un trésor à partager avec un tas de feuilles, de bogues et de glands...

Shilling laisse la première place non pas à sa technique mais à la beauté simple et pourtant si vaste de la nature.


Il nous permet de retrouver le ressenti primitif de l'enfant encore présent.

Savoir "voir "

roue chromatique des couleurs d'automne

S'éblouir des voyages des végétaux au fil des eaux

montage de feuillages sur un cadre de branches.

Posts à l'affiche
Posts Récents